Formation Positionnement

Formation positionnement Google

Besoin de positionner un site internet en première page de Google ?

Vous voulez mettre le feu aux moteurs de recherche en propulsant votre site en Top Position Google ?

[box_info] Des solutions de positionnement naturel qui respectent les standards internationaux, cela existe, venez vous former ![/box_info]

Contactez nous ?

30 Commentaires

  1. Bonjour à tous donc voilà je vous expose mon cas : je me suis récemment inscrite dans une école pour suivre des études de Préparateur en pharmacie. Je viens de recevoir une convocation de l’école pour des tests de positionnement et j’aimerais donc savoir en quoi consistent ceux-ci ? Si quelqu’un ici à déjà passé ces tests ou qu’il sait comment se déroulent ceux-ci, qu’il s’exprime maintenant ou se taise à jamais !!!!!! Merci d’avance pour vos réponses.

  2. Communiqué de Presse de Louis Aliot, Secrétaire Général du Front National :

    Pour répondre aux accusations :

    Le bilan de 30 ans de politique des « fous de Bruxelles » est alarmant, effrayant. Un socialisme bureaucratique doublé d’une politique de suppression méthodique de tous les contrôles et de toutes les protections nationales de l’économie, remplacées par la folle idéologie de la libre circulation des biens, des personnes, et des capitaux a coûté cher à la France :

    – 2 millions et demi d’emplois industriels (chantiers navals, textile, agro-alimentaire, sidérurgie,… jouets)
    – 4 millions d’emplois agricoles, de la filière bois et de la pêche (4,5 millions de paysans en 1964, 500 000 aujourd’hui)
    – 1 millions et demi d’emplois dans le petit commerce et dans l’artisanat
    – un chômage réel de près de 22 %
    – une augmentation des faillites d’entreprises de 15% en 2008 et 57 700 d’entre elles ont déposé le bilan.
    – une augmentation de 30% au bas mot des prix des produits de première nécessité depuis l’instauration de l’euro
    – 44% officiellement de prélèvement obligatoire (la réalité est, en fait, plus proche de 50%)

    Que propose la droite et la gauche ? plus d’Europe, plus de mondialisme, plus d’altermondialisme, c’est à dire moins de France, plus de chômage, plus de précarité, plus de misère sociale, moins de paysans, plus d’immigration, plus d’impôts!

    « A celui qui n’a plus rien, la Patrie est son seul bien ! » En reprenant cette superbe phrase de Jean Jaurès, le Front National, en la personne de Louis Aliot, tête de liste dans la grande circonscription du Sud-Ouest pour les Européennes de juin prochain, entend rappeler qu’au moment où nombre de nos compatriotes commémorent cette année le cent cinquantenaire de la naissance de Jean Jaurès (1859-1914), la seule formation politique en France à défendre les valeurs de justice sociale et d’humanisme est le mouvement de Jean-Marie Le Pen.

    Un rappel qui n’est pas sans utilité à l’heure où la misère sociale s’accroît, où la prédation euro-mondialiste prolifère sur notre sol, s’en prenant à notre identité, notre économie, nos acquis sociaux et notre héritage national, avec la complicité tacite de la gauche faussement sociale et de la droite libérale.

    La polémique suscitée par cette affiche, outre qu’elle tient plus de la petite dispute politicienne pour beaucoup, tient à ce que la pensée de cette grande figure française reste encore difficile à appréhender, comme l’écrivait déjà en 1985 l’historien Gilles Candar (1). Non pas que Jaurès ait peu écrit, mais, suivant les circonstances du moment, ses propos peuvent paraître contradictoires, d’autant que son assassinat ne lui laissa pas le temps d’être l’auteur d’une œuvre de synthèse.

    Son ralliement à quelques thèmes vulgarisés du marxisme ne signifie pas que cette idéologie ait pris une place prépondérante dans son positionnement politique. Loin d’être marxiste, comme certains voudraient le faire croire, Jean Jaurès s’opposait à Gustave Hervé et aux guesdistes (partisans de Jules Guesde) qui entendaient « abattre la république bourgeoise », ceux-là même qui, en 1920 lors du Congrès de Tours, fonderont les bases de la SFIC (section française de l’internationale communiste) qui devint le PCF. Dans les faits, Jaurès s’intègre au cœur de l’extrême diversité du socialisme français d’alors. Aussi, dans son livre L’Armée nouvelle (issu d’une proposition de loi de 1910), il critiqua sans détours la formule simpliste du Manifeste communiste (1848) comme quoi « les ouvriers n’ont pas de patrie ».

    Non seulement, à la veille de la Grande Guerre, dramatique guerre civile européenne, Jaurès rejetait l’antipatriotisme des guesdistes, des partisans de Gustave Hervé et autres antimilitaristes extrémistes, qui divisait non seulement le socialisme, mais la France toute entière, mais en plus il croyait que le sentiment national allait dans un sens résolument progressiste.
    Partisan de l’idée profondément moderniste de la « Nation armée », fondamentalement patriote, défenseur de la souveraineté nationale (2), républicain dans l’âme, Jaurès s’approchait plus de l’idéal du socialisme révolutionnaire et de nombre de fondements originels de la République française dont il fut un des historiens en son temps. Député républicain de 1885 à 1889, il vota sans interruption les crédits de la conquête coloniale, civilisatrice à ses yeux. Son patriotisme est alors intraitable au sujet des frontières de la France : pas de conciliation avec l’Allemagne spoliatrice de l’Alsace-Lorraine en 1870-1871 « jusqu’au jour où les deux nations ne seront plus séparées que par le pont de Kehl » (Dépêche de Toulouse, 31 dec. 1887) (3) .

    On peut donc conclure par cette citation, parue dans la Revue de Paris, le 1er décembre 1898, tout en prenant soin de la conserver dans son contexte historique : « Les nations, systèmes clos, tourbillons fermés dans la vaste humanité incohérente et diffuse, sont donc la condition nécessaire du soc
    Certains ici n’ont rien compris (mais l’ont-ils lu ou bien savent-ils lire ?) au programme du FN ! Ils se contentent d’anoner ce qu’ils entendent des médias aux ordres… Et ils osent dire ensuite que je n’ai pas de réflexion personnelle. Ma réflexion personnelle m’a justement permis de me libérer des réflexes pavloviens dont vous êtes encore victimes !

  3. … depuis, ne fait plus rien et vit chez ses parents … aujourd’hui, il commence à se rendre compte qu’il ne peut rien avoir comme travail et commence à regretter sa déscolarisation … pourrait-il reprendre les études et où devrait-il s’adresser pour avoir des infos … je ne connais pas personnellement et voudrais l’aider .. merci pour vos réponses …

  4. Selon le dernier Rapport sur le développement humain du PNUD, le Maroc perd 4 places : il est passé de la 126ème en 2008, 130ème en 2009. (La Tunisie est 98, L’Algérie 104 et la Libye 55 !)

    En une lecture rapide, la cause principale de cette dégringolade, est que le Maroc, contrairement aux autres pays, est resté aux niveaux de 2008 sans réelle évolution.

    Pourquoi donc, le Maroc n’arrive-t-il pas à décoller sur le plan humain ? Qu’elles en sont les raisons ?

    le HDI rapporté par le PNUD (L’index de developpement humain) se base sur des chiffres fournis par l’état Marocain lui même :
    L’espérance de Vie d’un Marocain est de 71 ans.
    Le taux d’alphabétisation est de 55,6 %
    Le PIB/marocain est de 4.108 Dollars US.
    D’autres indicateurs (Human poverty) sont encore plus affreux, ce qui classe le Maroc 96ème sur 135 pays.
    10% des enfants âgés de moins de 5 ans souffrent de malnutrition au Maroc.
    17% des Marocains n’ont pas accès à l’eau portable.
    Le probabilité de Mourir avant 40 ans est de 6,6%.
    Ne nous voilons pas la face, le gouvernement actuel n’est pas capable de prendre les initiatives courageuses pour développer les parties reculées du Pays.

    On a l’impression que nos grandes Villes sont le Maroc alors que c’est Faux.

    On se vante de dire que personne ne meurt de faim au Maroc, et c’est Archi-faux. On n’a pas envie de voir ces images de télé du petit patelin qui n’a accès à rien.

    On n’a pas envie de dire que le vrai problème du système éducatif au Maroc est un problème HUMAIN : Nos instituteurs ne voient aucun besoin à se casser la tête avec des gamins du petit patelin qui n’intéressent personne : Nos instituteurs, comme nous même d’ailleurs, avons perdu l’âme qui a fait cette Nation : Le PATRIOTISME.

    http://www.bigbrother.ma/2009/10/rapport-du-pnud-le-maroc-perd-4-places.html
    Qui est responsable ??

    Que font les Ministres ???

  5. Le « social » d’abord. Présenté samedi 12 décembre à Tours lors d’une convention nationale, le programme du Parti socialiste pour les élections régionales de mars 2010 privilégie un positionnement à gauche. L’emploi et la formation des jeunes en sont les principales priorités. Mais lisez plutôt http://www.lemonde.fr/politique/article/2009/12/12/pour-les-elections-regionales-le-parti-socialiste-privilegie-le-social_1279798_823448.html

  6. qu’en pensez vous
    http://www.politique.net/2008100101-nouveau-centre-8000-adherents-et-900000-euros-de-budget.htm
    Nouveau Centre : un parti d’élus sans militants
    Selon les derniers chiffres officiels, le Nouveau Centre compte 8 000 adhérents, à peine plus que les Verts, parti écologiste sur le déclin. A comparer avec les 60 000 adhérents du MoDem, le Nouveau Centre apparaît comme une coquille vide. Sans militants, le parti d’Hervé Morin est d’abord une formation politique d’élus. Cette singularité est liée à l’origine du parti : aux législatives de juin 2007, 21 des 29 députés UDF ont quitté François Bayrou (en rupture avec la droite et l’UMP), pour pouvoir se faire réélire. Dans la précipitation, ces députés dissidents, emmenés par Hervé Morin, ont créé un nouveau parti centriste. Mais à la différence du MoDem qui peut s’appuyer sur les 7 millions d’électeurs de François Bayrou, le Nouveau Centre cherche encore sa légitimité politique. Pour l’instant, il s’agit du parti des anciens élus UDF, sans avoir réussi à capter les militants du parti fondé par Giscard d’Estaing.

  7. … réunir les Français qui se sentent une sensibilité de gauche sans pour autant adhérer à la totalité des idées de telle ou telle formation politique ?
    Fleufleu : <>

    Bien sûr ! Et ils sont vêtus de guenilles et d’oripeaux et mangent des racines.

    Comme tu connais bien le monde agricole !
    Andrew Van De Kamp : <>

    La gauche caviar ! Quelle analyse politique !

    La gauche devrait prendre des leçons de modestie et d’humilité auprès de Sarkozy.
    Erci D : <>

    Tu sais que ta pute de mère est désespérée d’avoir chié un lardon comme toi ?

    Ben ouais ! Quand t’es né, elle avait pas d’aiguille à tricoter sous la main !

  8. Dans quelles conditions ?
    A l’air libre ? Sous l’eau ? J’admet ne pas avoir compris ce principe….
    De plus, les roches métamorphiques ne peuvent elles se former qu’à l’air libre ou sur l’ensemble de la surface terrestre ?
    Ok, mais alors pourquoi trouve-t-on ces roches en affleurement (à la surface) ?

  9. Etant donné que tous les habitants d’un secteur où se trouve un radar automatique, connaissent sa position exacte qu’il y ait un panneau ou non, seuls les automobilistes « de passage » risquent de se faire flasher. Les citoyens ne sont donc plus égaux face à cette mesure de sécurité routière.
    D’autre part, le décret interdisant aux système GPS d’indiquer précisément l’emplacement des radars est une ineptie, puisque le positionnement des radars est remplacé par l’indication d’une zone dangereuse, alors que la grande majorité des radars fixes sont installés à des endroits qui ne présentent pas de risque particulier, excepté celui des perdre de l’argent et des points de permis.
    La position d’un radar mobile n’est connue de personne, donc l’égalité est respectée, alors que celle des radars fixes n’est connue que de certains ce qui constitue une atteinte à l’égalité.

  10. Bonjour à tous !

    Voilà, je suis un jeune homme de 20 ans, 21 en juin, et je ne suis plus dans le cursus scolaire, je résume vite fais :
    – 3ième -> Brevet des collèges (je l’ai)
    – après je suis parti en BEP electro (pas eu, seulement le niveau)
    – puis je suis sortit du scolaire pour aller faire une formation adulte de « Graphiste/maquettiste PAO » (diplôme que j’ai eu fin Mai 2008) sauf que je galère depuis plus de 8 mois pour avoir du taf la dedans !

    bref, je veux me réorienter, et j’ai appris que l’on pouvez faire un BAC PRO Vente en 3 ans par apprentissage, après la 3ième !!!!

    Moi qui ne suit plus dans le cursus scolaire, je vais avoir 21 ans en juin, puis je quand même revenir pour faire ce BAC PRO Vente en 3 ans, par apprentissage, vu que j’ai eu mon brevet des collèges, et que l’établissement qui le propose est un CFA ?

    Par apprentissage, je sais que s’est 1 semaine en formation, et 1 en entreprise, mais je vais bien être rémunéré ? quel salaire, sachant que la rentré sera en septembre 2009 (normal) et que j’aurai à ce moment là 21 ans ?!

    Merci de vos réponses !

  11. Etudiant en cinquième année option marketing et actions commerciales à l’Ecole Nationale de Commerce et de gestion , dans le cadre de cette formation, je suis à la recherche d’un stage projet de fin d’études d’une durée minimale de trois mois à compter du mois de février prochain.
    Les stages que j’ai effectués et les projets parascolaires auxquels j’ai participé m’ont permis de développer mon sens de l’analyse et de la force de proposition, en outre mon aisance relationnelle, mon goût pour le marketing et mes premières expériences professionnelles en équipe, seront de très bons atouts pour me préparer à m’investir pleinement dans ce stage.
    En terme de compétences, mon expérience au sein de l’agence de communication ak@concept dans le cadre de mon stage d’application m’a permis d’avoir de nouveaux acquis dans le webmarketing : stratégie e marketing , offres publicitaires des sites web, optimisation de leur référencement et l’analyse de leur positionnement .
    J’ambitionne de ce stage tout particulièrement d’élaborer de façon plus précise mon projet professionnel tout en contribuant éventuellement au développement et à la réussite de vos projets.

    Espérant que ma candidature retienne votre attention, je me tiens à votre entière disposition afin de vous démontrer mes motivations et vous apporter toutes informations complémentaires au cours d’un entretien.
    Je vous prie d’agréer, Madame, Monsieur, l’expression de mes salutations distinguées.

  12. Bayrou persiste, Bayrou innove (service civique pour les jeunes, interdiction de presenter un budget de l’état déficitaire, conseil de citoyens dans les quartiers difficiles + 1 sous prefet par quartier, priorité a la recherche, l’éducation et la formation), Bayrou est toujours la en ce début février et il progresse encore…va t’il le faire ? arriver au 2nd tour et a la surprise générale incarner le 1er Président rassembleur ? (sa « treve républicaine » comme en l’allemagne et en autriche en ce moment).

    Finalement son pari est trés Gaullien (le « au dessus des partis »), une vision trés républicaine et trés démocrate, ce qu’il appel « l’extreme centre ». Du coup je m’interroge…aprés avoir salué son positionnement au début (un bol d’air) puis avoir douté de lui (le laissera t’on faire ,), je me dit que si il continue il pourrait bien…réconcilier tout le monde. Enfin ceux qui ont encore confiance aux valeurs de ce pays (laicité, dialogue, ouverture, sciences et culture). non?

  13. Bonjour,

    Je suis actuellement en 1ère E.S dans un lycée où le niveau est plutôt bon, le taux de réussite au bac est élevé.

    Je vous mets mes moyennes du premier trimestre et vous demande si vous pensez que je peux intégrer une des deux écoles citées dans la question, à savoir prépa Ens Cachan ou Sciences Po ( mais plutôt de province) :

    Maths : 15.4
    Économie : 17.3
    Français : 15.5
    Anglais : 15
    Histoire : 15

    Je suis très bon en Histoire et en Economie…

    Je vois tout de suite les gens qui vont me dire : « Tu te fous de nous…etc..Tu peux tout faire..blabla »

    Quels sont les débouchés de ces 2 écoles ?
    Quel est le rythme de travail ?

    Merci de vos réponses .

  14. je recherche des infos;des compo d equipe (manchester;barca ;ol;chelsea;et dautres)la meilleure tactique le positionnement des fleches off &defensives sur pes 08;pes06 ainsi que des photos sur ces formations et quel site aller visiter pour les trouver ,
    merci a tous

  15. DIMANCHE, 18 OCTOBRE 2009

    Le Maroc a perdu 2 places au classement mondial de l’indice du développement humain, passant de la 128ème place en 2008, à la 130ème en 2009, selon le rapport du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD). Un document rendu public lundi 5 octobre. C’est ainsi que le Maroc est classé parmi les pays dont le développement humain est qualifié de « moyen » à cause en partie d’un taux d’alphabétisation de 55,61% et d’un taux de scolarisation de 61%.

    Ce classement implique un total de 177 pays, répartis selon le niveau du développement humain (très élevé, élevé, moyen et faible). Le Maroc est devancé surtout par l’Algérie classée 104ème, Tunisie classée 98ème, le Liban (83ème), le Gabon (103ème), la Jordanie (96ème), La Guinée Equatoriale, en guerre civile (118ème) et la Palestine sous occupation (110ème rang) !

    L’indice du développement humain (IDH) du PNUD va au-delà du PIB et offre une définition plus large du bien-être de l’individu. Il est une mesure composite faisant intervenir trois dimensions du développement humain : vivre une vie longue et en bonne santé (mesurée par l’espérance de vie) ; recevoir une éducation (mesurée par l’alphabétisation des adultes et le taux brut de scolarisation) et avoir un niveau de vie décent (mesuré par le pouvoir d’achat).

    L’IDH, qui est une moyenne nationale, masque souvent de fortes inégalités entre les sexes, les régions, les classes de revenus. Ce qui a poussé l’institution onusienne à affiner ses approches du développement humain en introduisant deux nouveaux indicateurs composites, il s’agit de l’ISDH (Indicateur Sexospécifique de Développement Humain) et l’IPF (Indicateur de la Participation de la Femme).

    En 1997, le rapport mondial sur le développement humain a lancé le concept de pauvreté humaine, et un nouveau indicateur voit le jour : l’IPH (Indicateur de la Pauvreté Humaine). Celui-ci se concentre sur les déficits et les manques dans les composantes élémentaires du développement humain.

    L’IDH est un indicateur conçu à partir des statistiques produites par les pays concernés par le classement. Le PNUD ne fait que construire un indicateur synthétique à partir d’indicateurs partiels selon les statistiques recueillies.

    Face à ce mauvais classement du Maroc, faut-il revoir et repenser la politique de développement du Royaume ou actualiser les indicateurs de développement humain utilisés par le PNUD ?

    Le Maroc, comme d’autres pays mal classés et rangés des les catégories du développement moyen ou faible, n’admet pas son positionnement et manifeste sa mauvaise humeur. Ainsi, les officiels marocains jugent « statique » la méthode du PNUD et remettent en cause la pertinence de l’indice composite qui présente des limites et une dose d’arbitraire.

    Selon les officiels marocains, le PIB par habitant ne donne pas une idée réelle sur sa répartition. Certains pays par exemple peuvent avoir un très bon PIB mais avec une grande inégalité dans sa répartition. D’autres, notamment ceux qui bénéficiant de rentes pétrolières, gagnent facilement des points dans le classement. Il suffit d’une petite augmentation du prix du baril de pétrole pour que le PIB affiche une hausse, mais ces points ne sont pas le fruit d’efforts réalisés par le pays.

    En tout cas, malgré la multiplication de programmes en vigueur (éducation, formation, lutte contre l’analphabétisme, électrification rurale, …) dans le cadre de la nouvelle stratégie du développement social adoptée par le Maroc, ayant nécessité la création de nombreuses institutions (Fondation Hassan II pour le développement économique et social, Fondation Mohamed V pour la solidarité, ADS, ANAPEC), et 4 ans après le lancement de l’INDH (Initiative Nationale pour le Développement Humain), le Maroc rétrograde à la 130ème place sur le baromètre du développement humain.

    Les chiffres sont têtus : 4 millions de marocains vivent au dessous du seuil de pauvreté (moins de 10 DH par jour), et un taux de pauvreté qui dépasse 23% dans les campagnes, mais l’écart se creuse davantage, entre riches et pauvres, vers plus de disparités et d’inégalités : les 10% des plus riches dépensent presque 12 fois ce que dépensent les 10% des plus pauvres. S’ajoute à cela un enseignement « sinistré », une santé publique « malade », une population à moitié analphabète, un taux de chômage de plus en plus élevé et de « qualité » (diplômés, docteurs…), sans parler de la dégradation de l’environnement, des bidonvilles et de l’habitat insalubre… Devant ces problèmes socio-économiques, le Maroc ne pouvait espérer meilleur classement.

    Le Maroc fort de sa richesse humaine et de ses ressources naturelles ainsi que de la jeunesse de sa population, est en panne d’un projet de société. Il continue d’être dirigé par un gouvernement qui ne cesse pas de critiquer le classement du PNUD au lieu de travailler pour réaliser ce développement humain introuvable. Ce dernier est un concept plus vaste qui ne se limite pas au
    INDICATEUR DU DEVELOPPEMENT HUMAIN
    (Les 38 premiers pays)

    Very high Human Development

    Very high Human Development

    Norway
    Australia
    Iceland
    Canada
    Ireland
    Netherlands
    Sweden
    France
    Switzerland
    Japan
    Luxembourg
    Finland
    United States
    Austria
    Spain
    Denmark
    Belgium
    Italy
    Liechtenstein
    New Zealand
    United Kingdom
    Germany
    Singapore
    Hong Kong, China (SAR)
    Greece
    Korea (Republic of)
    Israel
    Andorra
    Slovenia
    Brunei Darussalam
    Kuwait
    Cyprus
    Qatar
    Portugal
    United Arab Emirates
    Czech Republic
    Barbados
    Malta
    Pour voir la liste complète :

    http://hdr.undp.org/en/statistics/
    Qui est responsable ??

    Que font les Ministres ???

  16. Bonjour.
    J’ai 22 ans, je suis diplômé: j’ai un bac STI génie mécanique. J’ai suivi cette filière en faisant un BTS Mécanique et Automatisme Industriel que j’ai obtenu.
    Le problème est le suivant: j’aimerai me reconvertir pour plusieurs raisons. La première est que je ne suis pas passionné par ce que je fais et j’aimerai un métier plus en rapport avec l’automobile. La seconde est qu’à l’heure actuel, je n’ai pas de travail dans mon secteur et que je suis caissier à temps partiel pour pouvoir me nourrir.
    J’aimerai vraiment me reconvertir et faire de ma passion un métier: j’aimerai devenir mécanicien automobile.
    Le problème est que je ne sais absolument pas comment m’y prendre: étant donné que j’ai un BTS, dois-je passer par un CAP?
    Puis-je préparer mon CAP en un an?
    Serais-je rémunéré? Si oui, combien?
    Tant de questions qui ont besoin de réponses…
    Merci à tous par avance!

Laisser un commentaire